I JAH MAN LEVI

  • Black Facebook Icon

EN

IJahman Levi a grandi à Trenchtown, quartier de Kingston, et se passionne dès son plus jeune âge pour la musique. Ses premières influences sont Alton Ellis et Joe Higgs. Il rencontre alors Bob Marley qui, comme lui, commençait à chanter dans les rues de Kingston. Quelque temps après, il enregistre son premier single Red Eyes People pour Duke Reid et Treasure Isle sous le nom de Youth.

 

En 1975, Ijahman enregistre Jah Heavy Load pour le label Concrete Jungle. Sa rencontre en 1976 avec Chris Blackwell, patron d’Island, lors de sa collaboration avec le tromboniste Rico Rodriguez, pour l’album Man From Wareika, sorti sur le label Island, va être déterminante pour la suite de sa carrière. En effet, le producteur Britannique le repère et lui propose de le produire, ce après avoir définitivement confirmé son jugement à l’écoute de Jah Heavy Load. Ijahman co-produit avec Geoffrey Chung neuf titres qu’Island sortira en 1978 sous le nom de Haile I Hymn puis un second, Are we a Warrior, en 1979. Ces deux albums installent IJahman au firmament du Reggae Roots

 

Comme l’ont fait de nombreux autres artistes Jamaïcains de la même génération musicale, tels Bob Marley, Burning Spear, U Roy, Joseph Hill du groupe Culture, Albert Griffiths des Gladiators ...Ijahman a toujours su rester maître de son œuvre qui comptabilise aujourd’hui 36 albums, sans jamais dévier de sa sensibilité première Strictly Roots and Culture. Résidant en Jamaïque, il continue de se produire sur les scènes du monde entier.

contact booking : michel@mediacom-tour.com

FR

IJahman Levi a grandi à Trenchtown, quartier de Kingston, et se passionne dès son plus jeune âge pour la musique. Ses premières influences sont Alton Ellis et Joe Higgs. Il rencontre alors Bob Marley qui, comme lui, commençait à chanter dans les rues de Kingston. Quelque temps après, il enregistre son premier single Red Eyes People pour Duke Reid et Treasure Isle sous le nom de Youth.

 

En 1975, Ijahman enregistre Jah Heavy Load pour le label Concrete Jungle. Sa rencontre en 1976 avec Chris Blackwell, patron d’Island, lors de sa collaboration avec le tromboniste Rico Rodriguez, pour l’album Man From Wareika, sorti sur le label Island, va être déterminante pour la suite de sa carrière. En effet, le producteur Britannique le repère et lui propose de le produire, ce après avoir définitivement confirmé son jugement à l’écoute de Jah Heavy Load. Ijahman co-produit avec Geoffrey Chung neuf titres qu’Island sortira en 1978 sous le nom de Haile I Hymn puis un second, Are we a Warrior, en 1979. Ces deux albums installent IJahman au firmament du Reggae Roots

 

Comme l’ont fait de nombreux autres artistes Jamaïcains de la même génération musicale, tels Bob Marley, Burning Spear, U Roy, Joseph Hill du groupe Culture, Albert Griffiths des Gladiators ...Ijahman a toujours su rester maître de son œuvre qui comptabilise aujourd’hui 36 albums, sans jamais dévier de sa sensibilité première Strictly Roots and Culture. Résidant en Jamaïque, il continue de se produire sur les scènes du monde entier.